edu-emploi

Les signes qui permettent de détecter les arnaques au CPF

Le nombre d’escroqueries a augmenté depuis l’avènement des comptes de pratique personnelle. Selon la Caisse des Dépôts, 16 millions d’euros ont été volés en deux ans. Alors que les lois interdisant le démarchage téléphonique du CPF sont en vigueur, voici quelques conseils pour éviter de tomber dans le piège des escrocs.

Qu’est-ce que le CPF ?

Le CPF est l’acronyme de compte personnel de formation. Créé le 1er janvier 2019 par la Caisse des dépôts et consignations, ce mouvement remplace le DIF. Vous pouvez accumuler des fonds qui peuvent être utilisés pour payer les frais de scolarité. Cet argent provient de l’entreprise par le biais des cotisations patronales. Utilisez votre CPF pour financer votre CAP et intégrez des dizaines de milliers de formations qui vous sont proposées en fonction de vos compétences, de votre projet professionnel et de votre budget. Tous les postes agréés sont disponibles dans cette interface. Le plafond de ce compte est de 5000 euros.

Arnaques au CPF : comment les escrocs volent-ils vos droits à l’éducation ?

Les arnaqueurs existent depuis des mois. Vous pouvez indiquer vos données personnelles pour créer et activer votre compte de recherche personnel dans l’application ou sur le site officiel https://www.moncompteformation.gouv.fr. On peut vraiment parler d’usurpation d’identité. L’inscription sur le site se fait en partie en saisissant votre numéro de sécurité sociale. Il existe de nombreux moyens de vous contacter, notamment par téléphone, mais aussi par courrier électronique et sur les réseaux sociaux. Ces escrocs sont-ils vraiment à la recherche de connaissances et d’informations ? Essaient-ils de se façonner pour trouver une activité plus morale ? Leur objectif est de s’inscrire dans de faux établissements de formation pour faire valoir leurs droits à la formation.

Comment faire face aux arnaques du CPF ?

Si vous participez à une campagne de formation aux appels téléphoniques avec un CPF, il serait bon de mettre fin à l’appel. Vous pouvez également introduire le numéro de téléphone dans le filtre de blocage (disponible sur iOS et Android).

Si vous ne pouvez pas mettre fin à l’appel avec un agent par courtoisie, veillez à ne pas divulguer d’informations personnelles. En particulier, votre login pour accéder à votre compte CPF.

Si vous recevez un SMS vous demandant de vous connecter à votre compte CPF, vous n’avez pas besoin de répondre. Surtout, ne cliquez pas sur les liens contenus dans les messages.

Comme pour les appels téléphoniques, les numéros de SMS indésirables peuvent être bloqués par des filtres.

Si filtrer vos numéros est ennuyeux, car les escrocs changent régulièrement vos numéros, vous pouvez utiliser Bloctel, le service public officiel français. Il s’agit d’une liste de « campagnes anti-téléphoniques ». Les plateformes de télémarketing ne peuvent pas vous contacter si vous êtes sur cette liste.

Quitter la version mobile